Aura, incapable de se reproduire

Aura: l’authenticité des œuvres d’art qui est liée à un contexte particulier à la fois dans l’espace et le temps. En tant que concept de valeur esthétique, l’aura est une sorte de perception esthétique du point de vue de la relation entre l’homme et l’art.

Pour Benjamin, la dissipation de l’aura est la somme des facteurs du déclin des œuvres d’art à l’âge mécanique.

L’œuvre d’art a deux genres de valeurs, la valeur cultuelle (la valeur d’adoration) et la valeur d’exposition. En tant qu’un sujet esthétique, la montée de la masse a conduit au transfert du jugement esthétique et du pouvoir esthétique du discours et le sujet esthétique a nié la valeur cultuelle et a affirmé la valeur d’exposition. La montée de la masse a également provoqué le changement de la participation artistique esthétique. Ils ont exigé d’éliminer le sens de la distance entre l’art et l’homme.

Tout a changé depuis l’avènement de la reproduction technique. Les œuvres d’art ne sont plus fixées et simples, mais fluide et peuvent être infiniment reproduire. La distance entre l’œuvre d’art et l’homme a disparu. La technique de la reproduction mécanique conduit au désengagement de l’authenticité de l’art.

Un exemple simple, à l’époque de Walter Benjamin, la photographie vient de commencer. La plus grande caractéristique de ce genre d’art n’est pas « authentique », la valeur de chaque photo est égale, mais à ce moment-là, les photos ont encore besoin de développer. Et maintenant, la reproduction mutuelle de photos est presque hors du contrôle humain. Cela est devenu un processus entièrement automatisé. Vous ne savez même pas qui est le photographe.

L’art n’est plus indépendant de l’environnement social et politique. L’art est entré dans la vie sociale et est devenu une partie de notre structure sociale. Après la révolution industrielle, les différentes technologies ont donné une liquidité à l’art. L’authenticité en particulier l’espace et le temps n’existe plus. L’aura a disparu.

Par conséquent, l’aura ne peut pas revivre, parce que notre structure sociale a changé et le développement de la technologie ne peut pas reculer. Pour Walter Benjamin, la disparition de l’aura n’est pas un fait regrettable parce que l’art peut circuler librement dans la société, l’art est devenu une partie de l’espace social.

One thought on “Aura, incapable de se reproduire

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s